Le big data, l’illusion d’un savoir pur?

Je réponds dans un article publié aujourd’hui dans le quotidien Le Temps à ce qui me semble être une croyance illégitime envers les miracles supposés du big data. Certes très utile et enthousiasmant pour un tas de bonnes raisons, il répond avant tout à des objectifs situés historiquement, politiquement et économiquement.

watson

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code