Quel Chomsky êtes-vous?

« I do “Chomskyan linguistics”. This has nothing to do with his critiques of media and propaganda. The linguistics has NOTHING to do with communication ». C’est la réponse de notre conférencier à notre invitation à intervenir dans un cours de communication de l’UQAM ayant prévu d’aborder la perspective du philosophe linguiste. Puis, à la suite d’une projection arrosée du documentaire d’animation réalisé par Michel Gondry, où sont abordés avec Chomsky des sujets fondamentaux comme l’épistémologie et la cognition, il nous est finalement apparu pertinent de réfléchir aux liens entre les « deux Chomsky ».

intro

Cette conférence aura lieu le mercredi 15 mars 2017, de 15h30 à 17h30, à l’Université du Québec à Montréal, salle N-3745 (1205 Pavillon Paul-Gérin-Lajoie, rue Saint-Denis, Montréal, H2X 3R9). Lire la suite

Big data: La fin de la santé pour tous?

La puissance de calcul des algorithmes du big data et la capacité à récolter des données en masse amène de grandes promesses. L’une de celles-ci est d’améliorer la santé des individus par le biais de l’adoption de dispositifs de captation permettant la mesure de la fréquence des battements de cœur, du nombre de pas effectués dans une journée, du nombre d’heures resté debout ou assis, etc., et bientôt du taux de sucre dans le sang et de la pression sanguine. Ces données permettraient un empowerment du sujet alors capable (et se devant) désormais de prendre sa santé en main, mais aussi un meilleur suivi par les professionnels de la santé.

rocky-4

Si les applications existantes et prévues sont inévitablement intéressantes, elles amènent nombre de questionnements et d’enjeux éthiques d’importance. La protection de la vie privée, bien sûr, mais aussi la remise en question d’un des piliers principaux de la solidarité sociale, le système d’assurance maladie, pourtant censé garantir un accès aux soins de façon équitable à toutes et à tous de façon inconditionnelle. Dans un climat d’austérité budgétaire, Lire la suite

Dédramatiser la recherche numérique

Faire de la recherche en sciences sociales en utilisant des outils numériques n’est peut-être pas si compliqué que ça, malgré l’usage de mots qui intimident parfois, comme « humanités digitales », « digital research », « internet research », etc. On pourrait même dire que la plupart des chercheurs en font déjà sans même forcément s’en rendre compte. Ça peut commencer par une recherche sur Google, quand on s’interroge sur les meilleurs mots clés à utiliser, ou lorsqu’on analyse d’une page Facebook pour chercher l’inspiration pour de nouvelles thématiques de recherche.

screen-shot-2013-03-14-at-10-43-36-am

C’est ce dont nous tentons de convaincre les chercheurs parfois réticents dans article co-écrit avec deux jeunes chercheurs, Digital Research and Methods For All (Researchers), paru tout récemment dans le dernier Bulletin de la société suisse de sociologie. En passant en revue rapidement les différentes méthodes couramment utilisées et en donnant quelques exemples, nous plaidons pour que ces méthodes soient dédramatisées pour se voir intégrées dans un avenir proche au sein des cursus des sciences sociale en Suisse.

Peut-on espionner des journalistes?

On apprend début novembre, au Québec, que trois journalistes réputés ont été mis sous surveillance par les services secrets québécois, Sureté Québec. Scandale assuré. L’occasion de reparler de la problématique de la surveillance de masse opérée par les gouvernements à des fins de sureté. On pense évidemment à la lutte contre le terrorisme mais aussi à l’affaire Snowden. Alors, cette vie privée? Où la mettre? Tout est-il permis? Doit-on renoncer même à la liberté d’expression de la presse? Entretien de votre serviteur sur le sujet sur Radio Canada.

sq

Trump, c’est fini?

Le 9 novembre 2016, de 18h00 à 19h30, le professeur André Mondoux me fera l’honneur d’intervenir dans mon cours Médias & société à l’occasion des résultats des élections américaines. Lors de cette conférence ouverte au public, il proposera une réflexion nourrie par une analyse médiatique des médias qui couvrira les malheurs de l’arène politique, l’usage des médias socionumériques aux petites heures du matin, du journalisme qui s’ouvre de plus en plus aux flux de données, ainsi que des discours d’une « droite décomplexée » n’hésitant pas à accuser les médias officiels de faire dans le complot politique.

trump

L’actualité par Google

Le mercredi 5 octobre, j’aurai le plaisir d’accueillir la chercheure Anna Jobin du département des Science & Technology Studies de la Cornell University qui nous présentera une conférence intitulée L’année en recherches: une mise en scène algorithmique de l’actualité par Google. Elle proposera une analyse des conditions algorithmiques de production et de présentation du rapport annuel proposé par Google, « l’année en recherches », également connu sous l’appellation « Zeitgeist ».

annonce-conference-jobin-vsc-aj-teamwork_cadree

 

Les architectes de l’attention

Je viens de publier dans la revue Lectures un compte rendu de l’un de mes coups de cœur de 2016, un essai philosophique de Matthew B. Crawford, philosophe et mécanicien moto qui propose une critique acerbe du capitalisme numérique de l’attention et d’un individualisme désincarné. Ils visent selon lui à nous faire consommer de la culture frelatée et à nous enfermer dans un monde déconnecté de la réalité. En réponse, l’auteur développe une proposition éthique pour en sortir et rétablir un contact avec la matérialité et la réalité du monde qui nous entoure.

9782707186621