Surveillance sous coronavirus

Publication dans le journal Le Temps du vendredi 17 avril de l’article que j’ai coécrit avec Mikhaël Salamin, juriste consultant en droit sur la protection des données, qui remet en question le principe de consentement libre et éclairé, durement malmené par les technologies de surveillance développées pour surveiller la progression de la pandemie du coronavirus.

file79ysoztmz2sbnev737r

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s